Innovations

Pile en papier BeFC : une source d’énergie écologique pour les capteurs et vêtements connectés

97 % des piles finissent dans les décharges ou sont incinérées. Face à ce constat, la start-up grenobloise BeFC a imaginé une pile fine et flexible biodégradable, conçue à base de biocarburants. Cette technologie pourra servir à alimenter, entre autres, des vêtements connectés, des capteurs ou des innovations de la Health Tech (électronique de santé).

Crédit photo : photo gratuite sur Pexels, par Cottonbro
Crédit photo : photo gratuite sur Pexels, par Cottonbro


Comment est conçue la pile BeFC ?

 

Alors que 15 billions de piles sont jetées chaque année et qu’un adulte sur 3 admet les mettre à la poubelle, l’entreprise française BeFC s’est intéressée de près aux biocarburants pour concevoir cette petite pile très fine.

 

Papier, glucose et enzymes sont les matières premières utilisées. Concrètement, la pile combine deux réactions à base d’enzymes, mobilisant le glucose qu’elle contient et l’oxygène ambiant pour générer un courant électrique. Pas de métal (les électrodes sont en carbone), ni de plastique, l’impact environnemental est donc restreint.


La faible capacité (entre 5 et 10 mWh par centimètre carré selon l’utilisation) et la durée de vie limitée des enzymes (un mois maximum) rendent ces batteries idéales pour alimenter divers petits appareils électroniques : ceux qui l’on trouve par exemple dans les vêtements connectés (wearables) ou encore l’électronique de santé à usage unique.

Autre avantage de cette pile BeFC : elle peut être déclinée selon les différents formats recherchés par l’industrie.

 

En cours d’industrialisation
Plus d’infos :
https://www.befc.global/#see-how

Les plus' :

  • Faible impact écologique
  • Repose sur un long travail de recherche universitaire et sur plusieurs brevets
  • Innovation primée à de nombreuses reprises (CES 2021, La French Tech Green20, Nature Research Awards, Healthcare Innovation World Cup 2020…)